Une Explosion de Bonheur 7b Franchard Isatis

Pierre Collantier
dyno

Dyno from two underclings, 1m to the left of blue n°50, just before the boulder of La Bissoufflante (red n°46 and 47).

  • Average Rating
  • 3.3 Stars
  • (78 total)
  • Given Grades
  • 7a: 10.5%
  • 7a+: 15.1%
  • 7b: 73.3%
  • 7b+: 1.2%
  • (86 total)
Climber: Gérald Coste
Climber: Cédric Morel
Climber: Sébastien Herbst Author: Thierry Guéguen
More
N 50 bleu? - matt (16-03-2005 10:33)
Dans le topo Montchaussé il n'y a que 49 voies bleus indiqués.
N 50 Bleu - Anonymous (16-03-2005 10:39)
Voir page 63 dans le topo Montchaussé. N 50 bleu est dans le corridor nord-ouest du N 49 blue.
Calcul élémentaire - Tête de turc (17-03-2005 10:26)
Juste après le 49 bleu, c'est très simple, mais il fallait y penser
N'allons pas si vite en besogne ... - Oeil de lynx (17-03-2005 11:19)
Le n°50 après le n°49, certes !!
Mais en escalade quantique, c'est une autre paire de manche !
On parle alors de probabilité de présence du n°50, on emprunterai le chemin du circuit bleu et on passerait devant le 50 sans y être passé.
L'observateur Mr Montchaussé n'a t-il pas influencé de sa présence la numérotation du circuit bleu ? Assurément l'expérience montrera la présence d'un n°50 dans le circuit bleu mais je crois pourvoir dire ici que si la théorie ne confirme pas cette présence , alors malheureusement nous ne validerons que 49 numéro dans ce circuit .
Ainsi tant que l'existence du n° 50 n'est pas démontrée, la présence du bloc sus-nommé "une explosion de bonheur" est à remettre en question.
Je trouve tout de même fort de café d'inventer et de coter des voies sur des blocs inexistants !!!!!

L'escalade quantique est d'ailleurs très à la mode, on voit ainsi nombre de grimpeurs au pied du bloc puis en haut du bloc sans jamais les avoir vu dans le bloc. Faut pas s'etonner c'est quantique !
Pour mieux appréhender le concept audacieux, faites donc un soufflet au fromage, il passera de l'état magnifique (dans le four) à l'état raplapla (hors du four) sans jamais être passé à l'état mangeable, ou peut être, ou peut être pas ....C'est quantique !!!!
Pas si élémentaire que ça - matt (18-03-2005 18:28)
Pas si élémentaire que ça de trouver le 50 dans un circuit qui ne comporte que 49 blocs! J'ai la page 63 du topo sous les yeux et je ne vois pas le 50 que ce soit sur le tableau ou sur le plan - lampe spéciale requise? omission du topo?Je n'ai pas été à Isatis depuis que j'ai vu cette voie, mais je chercherai ce mystérieux 50 bleu à la prochaine occasion ( en partant du 49 - merci du conseil!)
Et pourtant... - Oncle Sam (18-03-2005 20:52)
Quantitativement il y a bien un 50 bleu bien dessiné sur un vrai rocher parfaitement palpable. Le problème est la référence, et il est urgent que vous en changiez, car un topo qui omet d'indiquer une voie qui est supposée ne pas existée, justement parce qu'elle n'est pas indiquée au point de la faire disparaître tout simplement dans les esprits peu familiarisé avec arithmétique, mérite d’être ignoré, en particulier si l’on veut admettre l’existence probable d’un 50 bleu après un 49 bleu sans sombrer dans la folie que l’on peut nommer quantique.
Une explosion scientifique - Baruch (19-03-2005 13:29)
Très cher Oeil de lynx,

Votre proposition d'une existence possible de ce que vous appelez l'escalade quantique est fort intéressante, nous y consacrerons d'ailleurs une page du cahier central de notre guide consacré aux esclalades alternatives. Mais ne pensez-vous pas que votre théorie puisse être mise à mal par le deuxième principe de la thermodynamique?

Ne peut-on penser un bloc qui tout à la fois existe et n'existe pas, apparaisse et disparaisse, voire circule sur les sentiers de la forêt au gré de ses envies? Dans ce cas, ne faudrait-il pas envisager une escalade aléatoire qui reverrait ses exigences et ne se fonderait plus sur le désir immodéré des grimpeurs de faire valoir leurs ouvertures, mais sur un dialogue rationel et anarcho-syndicaliste parvenant à unaccord intelligent et respectueux entre grimpeurs et blocs?

Merci d'avance et encore.

Bien à vous.

FLB vaincra !!
Etre ou être, that is the question - Galileo (19-03-2005 16:50)
Il me semble que l'être peut être sans l'étant, donc en restant stricto sensu de l'ordre de la transcendance pure. Il ne peut être conçu autrement que comme existant, ce qui explique à la fois sa présence et son absence, dans une sorte d'ars memoriae qui remonte au livre X des Confessions de saint-Augustin. Autrement dit, selon l'analyse faite par Paul Ricoeur à l'Isatis la semaine dernière, "le 50 bleu est, mais n'est pas nécessairement présent, il faut donc bien choisir son moment pour parvenir à son faîte". Il faut nécessairement le souvenir du 50 bleu pour parvenir à sa matérialité. Evidemment, nous ne répondons que partiellement à la question portant sur "une explosion de bonheur": celui-ci peut-il exister sans la présence du 50 bleu?
Etre ou mal être. - Oncle Sam (20-03-2005 10:37)
Voilà une logique bien singulière, alors pourquoi en avoir référé à l’explosion de joie en rapport au 50 bleu - dont l’existence demeure suspecte à certaine théorie existentielle - si son absence - parfaitement observable (tout comme sa présence en demeurant)- n’était pas nécessaire pour que l’explosion de joie ait lieu. Or, cette contingence, que l’une soit sans l’autre est impossible. En effet, il était, dans le problème initial, de démontrer que le 50bleu existe afin admettre sans aucun doute possible que le Big bang jubilatoire de l’autosatisfaction se distingue du néant. L’être a ses faiblesses , il arrive parfois qu’il réalise sans faire, dans une sorte de dédoublement de soi et qu’il n’aie point besoin de la matière pour aboutir au sommet d’un bloc. Mais là : la matière, palpable et dense avec dessus un superbe numéro bleu, est ; c’est donc que le grimpeur fut. Aussi, il est impossible de nier qu’il y a entre 50bleu et l’explosion de joie, (et qu’aussi soit dit en passant avec son magnifique créateur qui a rendu possible dans ce petit coin de cosmos, cette osmose) ont un lien indestructible et nécessaire au monde ; car voyez vous chers amis, nulle œuvre ne peut exister sans son artiste. Alors, je dis sans embarras intellectuel que si le 50 bleu n’existait pas, il faudrait l’inventer pour que l’explosion de joie subsiste, et vice versa. Puis, si l’explosion de joie n’existait pas, Collantier n’existerait pas non plus, ce qui est parfaitement impossible, à moins qu’il ne soit une création de l’esprit, ce qu’il faut démontrer. Voilà qui est clair.
Figurez-vous ..... - oeil de lynx (21-03-2005 15:37)
Figurez-vous que l'autre dimanche je partais à la chasse à la bécasse
muni d'un appeau de ma conception de très bonne facture imitant à la perfection le cri de l'animal, j'étais dissimulé de façon raccourcie derrière quelques fourrés afin de tromper le farouche échassier.
Je ne dis mots, ni ne respirais pendant des heures. L'attente fût longue et ma patience mise à rude épreuve .
Soufflotant de temps à autres dans mon cylindrique stratagème, j'esperais appater le volatil.

Puis mon attention fût attirée par un spectacle peu commun : un scarabée tentait par des voies peu conformes à la dignité diptérienne de s'introduire en une mouche !
La pauvre s'affusquait, criait : "bzzzz, bzzzz, on n'a même pas été bzzzzz prézzzzzenté, bzzouille, bzzzzaille ". Bref tout ce tapage n'arrangeait pas mes affaires

Peut etre ce triste spectable ennuya t-il l'oiseau ?
Peut être me repara t-il d'une façon ou d'une autre, car l'on raconte que malgré la petitesse de son cerveau, il ne manque pas de jugeotte .
Il ne vint point !!!

D'où ces hypothèses relatives au n° 50, hautements audacieuses je l'avoue, mais que je vous livre ici :
Faut-il se mettre face au vent pour observer le n°50 ??
Faut-il lui donner du grain pour le faire venir ??
Peut-être en l'appellant en allemand cela le rassurerait ??
"Blokblokblok, Komm hier, blokblokblok..."