Khéops (assis) 8b+ Cuvier Rempart

Antoine Vandeputte
proue, départ assis

Partir assis avec un trou main droite et un plat main gauche, et remonter la proue de Khéops.

  • Appréciation
  • 4,7 Étoiles
  • (11 au total)
  • Évaluation
  • 8b+: 100,0%
  • (11 au total)
Grimpeur: Jérémy Bonder
Commence à 04:15
Grimpeur: Jan Hojer
- Anonymous (19-02-2007 12:52)
alors là, je crois que ça envoie vraiment du lourd. bravo antoine et profites de ta forme actuele pour tout faire péter (au fait le départ assis d'imothep a-t-il été fait?). depuis le temps que certains se demandaient pourquoi il n'y avait pas plus dur que 8b à bleau alors qu'ailleurs certains en étaient au 8c et 8c+ (depuis décotés pour beaucoup), les ouvertures récentes ouvrent sans doute une nouvelle page de bleau. entre angamma, satn i helvète assis, mécanique élémentaire, le dernier fléau, et khéops assis, bleau tient semble-t-il de solides 8b+/c.
cette perf' est vraiment énorme et puis encore une fois sur une belle ligne ce qui ne gâche rien.
Graham - Freddy67 (31-03-2008 23:21)
L'info n'est pas apparue sur ce site :
Le "petit" Dave aurait apparemment décoté à 8b+ (cf. 8a.nu)
Qu'en disent les locaux et l'ouvreur??
8b+ ou 8c - Anonymous (01-04-2008 13:51)
Bonjour amis grimpeurs,

La différence entre 8b+ et 8c est difficile à évaluer, surtout dans un bloc ou les conditions sont aussi primordiales. De plus il existe une petite différence de taille entre nos deux lascars (Dave et Antoine), ce qui explique encore l'écart d'appréciation. Enfin 8c et 8b+ ça reste très proche, après chacun est juge au moment de la répétition.

J'espère pouvoir juger un jour,

Bonne grimpe,

Nico4 Merci de ton aide,
Solidarité avec les Tibétains - Anonymous (01-04-2008 16:12)

Nico4 merci d'être notre conscience collective.

Sachez cher Big Brother, Ho maitre tout puissant de ce site que :
"Toute censure est stupide par essence puisqu'elle qualifie, précise, décuple les élans de la révolution qui la fera sauter."

Nous sommes tous des tibétains...

Kheops assis - Toutankamon (01-04-2008 22:46)
J'ai retrouvé l'interview de l'ouvreur Antoine sur KAIRN.com, après sa réalisation de Khéops assis.
Antoine y explique brièvement les raisons qui l’ont amené à proposer la cotation 8c (voir ci-dessous). Ses propos à ce sujet sont intéressants, sensés et teintés de prudence. A méditer...

« Kairn : Nous somme en face de ce bloc, penses-tu confirmer sa cotation ?

Antoine : On a Khéops debout en 8b, le départ assis rajoute 4 moves que je pense être aux alentours de 8a. Je ne veux pas me lancer dans de savants calculs mais 8c devrait être assez juste. »



c'est louche ! - ladouche (19-11-2008 22:41)
De quelle censure parlez vous. Il n'y a plus en France de censure depuis longtemps. Ou alors que le censseur se présente et qu'il nous dise ce qui a été censuré.
la bonne blague - Toujours moi (01-03-2009 16:55)
Cher Obama, je ne pense pas que les "profs" ne font pas ce métier pour les "avantages". Juste pour info, je ne suis pas prof... Et je pense surtout que quand tu choisi un métier tu ne fais pas plein de calcul pour savoir lequel est le plus avantageux, car chaque métier a des avantages ET des INCONVENIENTS.
Sinon je pense tout comme ... que c'est avec ta question de où sont les profs qui laisse des sous entendus.

Bonne fin d'après midi :)
Daccor pour le travail a la maison - rm (04-03-2009 16:21)
mais par exemple prof de sport ou prof d anglais ils peuvent bien grimpé!
Et le calendrier ? - Anonymous (04-03-2009 17:36)
Un prof, quelque soit la discipline a beaucoup plus que les 5 semaines de vacances de monsieur tout le monde... Si je ne m'abuse, c'est 1 ou 2 semaines de vacances toutes les 6 semaines. On ajoute à ça les mois d'été (peu propices au croitage, certes), et ben ça laisse largement le temps de s'entrainer au 8c tout ça !!!
être prof...mise au point - Anonymous (04-03-2009 20:18)
au niveau pénibilité,concentration et dépense d'énergie, une heure passée devant des élèves vaut largement 2 heures de pratiquement tous les autres boulots (j'ai bien dit presque tous, pas d'interprétation abusive svp). Ajoutons à cela de 5 à 15 heures voire plus de travail à la maison, réunions parents-profs et autres (nombreuses) "conneries" (soir, week-end quand les autres ne travaillent pas) et on retrouve le volume horaire de monsieur tout le monde (et il n'y a pas de pause café de trois heures ou de "trainage" sur internet pendant ce temps là, pas de RTT... : 100% travail). Les deux mois de vacances d'été sont un leurre, nous ne sommes pas vraiment payés ces deux mois, notre salaire est prévu pour dix mois et étalé sur douze, c'est pour ça qu'on a souvent tendance à dire que les profs sont mal payés ce qui n'est pas tout à fait vrai ramené sur dix mois.
C'est un métier très atypique au niveau horaire mais il n'y a aucun traitement de faveur au global, chacun fait son boulot et les schtroumpfs seront bien gardés.
bonne grimpe
Autant dire franchement les choses ! - Alain Madelin (05-03-2009 10:32)
Mais bien sur ....
N'oubliez pas une chose les mecs, c'est pas en faisant des petites soirées propal ou cloture de projet qu'on plie du 8c bloc....

Moi je ne vois qu'une solution, prof, étudiant, cheminot, chomeur, RMIste, saltimbanque, etc...bref, la "Antrebloc Nation" de la journée !

Ensuite pour la tirade du prof qui miaule, je t'invite à bosser dans des grands cabinets de conseils, on verra si t'as vraiment de quoi te plaindre.
pression - luigi (05-03-2009 11:45)
pour avoir le plaisir de bosser dans un bahut difficile (et pas le pire non plus) et connaître d'innombrables personnes qui bossent "pour des grosses structures avec enjeux financiers" et tout et tout, je peux vous assurer que la pression subie en une demi journée de cours face à certaines classes est largement supérieure à celle que peut vivre en une semaine n'importe quel priviligié qui se gave par milliers (millions) dans une boîte de conseil, ou autre structure ô combien productive de notre admirable société "capitaliste" dont on voit tous les bienfaits en ce moment, à laquelle il sacrifie tout son précieux temps qu'il aimerait tant passer à grimper.
bonne grimpe
il était une fois... - luigi (05-03-2009 12:09)
... un monde où un très petit pourcent d'individus se remplissaient les poches à foison aux dépends (plus ou moins directement) de millions d'autres débordés d'une telle misère qu'ils n'avaient même plus de temps à consacrer à l'éducation de leurs enfants. Ces enfants étaient alors envoyés à "l'école" où un éducateur enseignant était censé accomplir la tâche de 60 parents réunis en plus de la sienne. Le petit pourcent d'individu qui s'en met plein les poches se plaint finalement d'avoir trop de travail et de pression sur ses pauvres épaules qui portent toute la richesse du monde puis traite les éducateurs enseignants de "branleurs".
A bon grimpeur, salut
hahaha - nono (05-03-2009 13:20)
oulala, c'est du sujet philosophique, en tout cas il me semble que l'herbe est toujours plus verte chez le voisin.
Mais il y a surtout un truc que certaines personnes semblent avoir oublier c'est que l'on a que se qu'on mérite. Donc si tu n'es pas content de ta situation bouge toi le cul pour l'améliorer, si tu grimpe comme une chèvre et bien arrête de surfer sur les sites type kairn et autre et va grimper.
Enfin bon c'est pas méchant c'est juste que y'a un moment où il faut arrêter de se plaindre et faire évoluer les choses.
On a que se qu'on mérite!!!!
bonne journée à tous et grimpé bien

PS: je n'ai rien contre les chèvres!!!
J'adore quand ça barre en co...lle :D - Anonymous (05-03-2009 13:20)
Désolé mais je ne pleurerai pas pour un prof. Je bosse dans une banque, 9h > 19h avec 1h de pause par jour (en comptant le déjeuner) je n'ai pas de secrétaire à draguer ni de clope à fumer. Par contre, j'ai quelques traders sur le dos qui doivent être comme vos élèves mais puissance 10 parce que la pression qu'ils ont (et pour laquelle ils sont payés d'ailleurs) ils nous la répercute parfaitement (contrairement à leur primes...). Sinon j'ai également ma femme, qui est payée 75 euro / jour chez RFI, pigiste donc aucune sécurité de l'emploi. La dernière fois qu'elle a pu venir avec moi en forêt c'était il y a 3 semaines... pour dormir au pied d'un arbre. J'ai quelques profs dans ma famille, et parmis mes amis... qui n'ont rien à voir avec l'enfer que vous décrivez. C'est tout le pb des fonctionnaires : 4 qui foutent rien et 1 qui trime fait le boulot des 5.
herbe verte - Anonymous (05-03-2009 14:29)
personne ici ne s'est plaint de sa condition de prof, bien au contraire il me semble, l'herbe est suffisamment verte sous nos pieds. On construit sa vie en fonction de ses aptitudes et de ses projets, si on y arrive on peut déjà se dire que ça va pas si mal, les seuls qui sont à plaindre sont ceux qui n'en ont pas les moyens car ils ne se sont pas nés où il fallait (et j'en vois par dizaines).
Je tenais juste à préciser que les profs prennent tous leur part de responsabilité en ce bas monde, largement autant que n'importe quel trader qui se met une pression monstrueuse pour des millions qui détruisent l'équilibre de la planète et dont il ne touche qu'une partie "dérisoire" équivalente pourtant au PIB d'un pays du tiers monde (pour faire un peu de démago débile de comptoir)
bonne grimpe puisqu'il s'agit de ça à la base ;)
Vive les chèvres ! - Anonymous (05-03-2009 15:24)
Tout le monde est heureux donc (bien que j'aimerais pouvoir grimper un poil plus ;) )
Sans rapport - ;; (05-03-2009 18:44)
J'ai bossé plus de 10 ans dans le privé je bossais aussi de 8h à 19h cela ne m'a nullement empêché de faire 8b bloc ou 8c falaise en plus à une époque où il n'y avait pas toutes les structures actuellement disponibles. Il faut simplement optimiser son temps et assumer ses choix de vie.
Arrêtez de vous plaindre.
C'est encore un débat sans fin du style "toi t'es plus grand", "moi j'ai des enfants", "moi je travaille", "toi t'es célibataire"
On grimpe avec ce qu'on a matériellement, physiquement et mentalement.
Ceux qui se plaignent seront toujours derrière. (pas de le sens du niveau qui lui n'a pas de valeur en soi mais dans le sens plaisir à la grimpe)
Grokwik: Je ne pensais pas que les gens dans la banque regardaient le monde des fonctionnaires par le trou de la lorgnette. Ouvre la porte et tu verras que c'est beaucoup plus complexe que tu le penses. Mais sache que je me doute bien sûr que tous les employés de banque ne pensent pas comme toi. (je n'ai jamais aimé les généralités)
progression - l@n (05-03-2009 21:34)
un p'tit conseil de progression. quand tu n'as pas trop de temps y a des moyens super efficaces. une séance de pan par semaine (2 à 3h c'est déjà pas si mal), une de poutre chez toi (1h+ échauff') et le we à blo, ça permet d'ouvrir les perspectives de nouvelles lettres voire de chiffre si tu es très efficace. c'est aussi ça d'optimiser son temps. cela me semble très envisageable même avec une vie de famille. y a de très bons bouquins d'entraînement sur tous ces sujets dont certains prodiguent même des façons d'aborder son entraînement en rentabilisant le temps dispo pour s'entraîner. je me souviens de françois petit qui disait que lorsqu'il était étudiant avait peu de temps considérait que 3heures de pan revenait pour son cas à une journée de falaise.

au fait t'es-tu déjà fait menacer de mort par tes traders? as-tu déjà des élèves aussi grand que toi dans un accès de rage psychotique (je parle d'un vrai malade au sens médical du terme avec troubles style paranoia, schizophrénie...) que tu dois canaliser? as-tu déjà eu des gars de la cité d'à côté qui viennent piquer les javelots de tes élèves pour les lancer sur l'autoroute voisine (imagines un peu le carnage!)? pas mal hein? sur ce bonne grimpe à toi
Beaucoup de mensonges et d'omissions ! - Anonymous (05-03-2009 22:17)
Voici quelques idées pour alimenter le débat.

1. Pour ceux qui rêvent d'exercer le métier d'enseignant, des concours sont ouverts chaque année. Il est donc inutile de porter une mini-jupe lors du recrutement ou d'avoir un super piston par papa ! Des diplômes et des compétences suffisent. Une fois le concours réussi, on goûte aux joies et déconvenues du métier, qui en a, comme tous les métiers.

2. Les métiers d'enseignant, de cadre sup' et de profession libérale sont peut-être les plus durs au monde selon les affirmations de certains, mais...l'espérance de vie de ceux qui les exercent est statistiquement la plus longue ! De quoi faire tomber le mythe qui tendrait à faire croire que ces métiers seraient usants.

3. Les enseignants sont surreprésentés dans la pratique de l'escalade, comme les cadres et les professions médicales, à l'inverse des ouvriers ou des travailleurs du bâtiment. Est-ce parce que l'escalade est un sport d'intellectuel ? Non, tout simplement car lorsqu'un maçon a trimballé des parpaings toute la journée, il n'a pas vraiment l'énergie pour se suspendre sur des prises !

4. Le mensonge le plus incroyable des syndicats enseignants relayé par certains est de faire croire que les enseignants ont une paye de dix mois répartie sur douze. C'est faux, les enseignants sont payés selon la grille indiciaire des catégorie A et A+, comme tous les fonctionnaires qui appartiennent à ces catégories (inspecteurs des impots, attachés d'administration, administrateurs,...). Leur déroulement de carrière est également identique. Les vacances sont donc un avantage, comme nombre de professions ont.

5. Nombre d'enseignants du secondaire et du supérieur exercent une partie parfois importante de leur temps à travailler ailleurs. A ce titre, ils sont particulièrement mal placés pour faire accréditer l'idée qu'ils sont débordés dans leur métier.

6. La moyenne de rémunération des enseignants est de 2,7 fois le SMIC, complétée parfois par les heures effectuées en dehors de leur service. C'est peu ou beaucoup selon l'angle selon lequel on regarde.

Enfin, pour ceux qui rêvent encore de passer les concours, faites vite, les places se font moins nombreuses.
en parlant de mensonge... - Anonymous (05-03-2009 23:07)
"En effet, le décret de 1950 a prévu d?aligner la grille des salaires des professeurs à celle des cadres de la fonction publique de catégorie A à laquelle on ôte les fameux deux mois de salaire de juillet et d?août"

à lire sur http://www.politique.net/2008052001-les-privileges-des-profs.htm, qui a raison? remarque je n'en sais rien moi même, je ne suis pas vraiment au courant de ce genre de choses et je m'en contrefiche, mes sources n'étaient jusqu'ici pas très sérieuses (ouï dire essentiellement), mais cet article me semble l'être.
quant à l'espérance de vie, je ne pense pas qu'on puisse en tirer grand chose, à notre époque en France (à vérifier of course) je pense qu'elle dépend davantage de l'hygiène de vie (alimentation, accès aux soins, ...), partant de la qualité de l'éducation qu'on a eu la chance ou pas de recevoir (on y revient toujours), que du métier qu'on exerce. les métiers vraiment "tuants" au sens physique sont tout de même de plus en plus rares.
toujours quelque chose à dire, quelque chose à dire... ;)
bonne grimpe
Pas beau de mentir... :) - Anonymous (06-03-2009 11:46)
Pour faire clair, je ne me plains pas, j'ai choisi ce métier (pas le secteur bancaire) et j'y suis très heureux et ça colle avec mes projets personnels et professionnels. Ce qui me met hors de moi (tout est relatif tout de même) c'est tous ces gens (force est de constater qu'ils sont très souvent issus du public) qui passent leur temps à se plaindre : "mes élèves sont des psychopathes", "j'ai plein de copies à corriger"... trop dur... Chaque métier a ses bons et ses mauvais côtés, et de tous les métiers cités, aucun pour moi n'est pénible car nous les avons choisi. Allez faire (par exemple) votre laïus aux dames au bord de la route, qu'on croise en allant grimper (je vous aide, il y en a entre le rocher canon et la mare à piat)...
Sinon, j'ai une poutre, je m'entraine le soir, je vais courir avec ma frontale, et je réussis à progresser (lentement, certes). Merci pour tous ces judicieux conseil, enseigner est manifestement naturel pour toi, monsieur sans nom ; à moins que l@n soit ton nom ? ;o) ...
encore une erreur... - luigi (06-03-2009 13:31)
je n'ai pas eu le temps de vérifier très scrupuleusement mais ça me paraissait énorme tes 2,7 fois le SMIC sachant que je suis loin de gagner ça et que je pense être au dessus ou au voisinage de la moyenne des profs. après vérification sommaire ça tourne EN DESSOUS ou aux alentours de 2 fois le SMIC (chiffre datant de 4-5 ans mais ça n'a pas du changer énormément).
tato, il faudrait nous indiquer ou au moins vérifier plus amplement tes sources.
bonne grimpe
Le plus grave n'est pas de dire des conneries.... - Anonymous (06-03-2009 13:47)
...mais de les répéter.

Cher Luigi, mon métier est de faire en sorte que les profs qui sont dans mon établissement soient payés. Alors, les règles de rémunération, je les connais car je les pratique.
grille indiciaire des agrégés: 436-821 INM (CN) / 658-963 (HC) soit 4401,51 ? brut en fin de carrière (HC)
Les certifiés et les professeurs des écoles : 349-658 (CN) / 495-783 (HC) salaire brut fin de carrière : 3578,80 ? (HC)
A cela s'ajoute les rémunérations complémentaires, les primes et les indemnités, les NBI et le supplément familial de traitement.
Aucune décote n'est appliquée pour cause de vacances. Le calcul de la paye se fait en multipliant l'indice par la valeur du point. Tout simplement.
Tout ceci est vérifiable sur les sites de l'éducation nationale, ou du ministère des finances, de ton rectorat, voire de ton syndicat !
Les mensonges ne servent jamais ceux qui les inventent. L'éducation nationale a besoin de bons enseignants pas de mauvais menteurs.
Une piste cynique - Anonymous (06-03-2009 13:47)
En indexant sur 10 mois de travail au lieu de 12 peut être. Cela dit, il faut aussi déduire le coût des gardes du corps pour pouvoir sortir de la salle de classe entier (à moins que vous ayez une prime pour ça ?). hin hin hin...
reponse à tato - luigi (06-03-2009 14:32)
je connais bien les règles de rémunération en fonction de l'indice mais il n'est pas du tout impossible qu'à la base ce salaire soit prevu pour 10 mois au lieu de 12 comme l'indique l'article dont je te parlais (je me plongerai dans ce fameux décret 1950 dont il est question) . ça ne me pose aucun problème de vérifier ailleurs, je te l'ai dit ma source c'est cet article politique qui me paraissait serieux.
quant à tes chiffres de salaire ils prouvent justement que c'est la rémunération en FIN de carrière qui correspond à 2,7 fois le SMIC et non pas la moyenne comme tu disais ça fait quand même une grosse différence.
je te prie de ne pas traiter de "conneries" des choses que j'avance en précisant mes sources et qui me semblent encore tout à fait crédibles malgré tes affirmations et ton métier.
bonne grimpe, luigi
Rappel - .. (06-03-2009 15:40)
Franchement là on est pas un peut loin de la grimpe. Si vous avez besoin de discuter il y a les adresses mail ou encore le contact humain, parce que là vraiment on s'en br...
Merci.
Mea culpa... - Anonymous (06-03-2009 16:11)
http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1094&reg_id=0#inter1
Mea culpa (suite) - Anonymous (06-03-2009 16:20)
Tu as partiellement raison Luigi.

Selon l'étude INSEE citée ci-dessus, on y apprend que les enseignants (tous corps confondus) gagnent 2,27 fois le SMIC.

Pour arriver à ce résultat, tu prends le salaire moyen annuel (26 571 ?) et tu le divises par le smic (11 700 ?).

Tu découvriras aussi que les enseignants gagnaient en moyenne 561 euros de moins par mois que l'ensemble des cadres du secteur privé.

Cela dit, on en pense ce que l'on veut, et rien n'empêchera les gens de penser que leur salaire est anormalement bas et celui du voisin scandaleusement élevé au regard de ses diplômes, de sa compétence et du travail qu'il fournit.
Mea culpa (suite) - Anonymous (06-03-2009 16:24)
Tu as partiellement raison Luigi.

Selon l'étude INSEE citée ci-dessus, on y apprend que les enseignants (tous corps confondus) gagnent 2,27 fois le SMIC.

Pour arriver à ce résultat, tu prends le salaire moyen annuel (26 571 ?) et tu le divises par le smic (11 700 ?).

Tu découvriras aussi que les enseignants gagnaient en moyenne 561 euros de moins par mois que l'ensemble des cadres du secteur privé.

Cela dit, on en pense ce que l'on veut, et rien n'empêchera les gens de penser que leur salaire est anormalement bas et celui du voisin scandaleusement élevé au regard de ses diplômes, de sa compétence et du travail qu'il fournit.
info ou intox alors? (désolé pour l'encombrement) - Anonymous (06-03-2009 16:47)
dernière chose pour ne pas saouler les autres. quid du decret 1950 dont je n'ai pas encore trouvé la teneur complète ? 10 ou 12 mois pour les profs, ça m'intéresse tout particulièrement because j'ai pris un temps partiel à la fin de l'année dernière quand ma chtite est née et du coup j'aimerais bien savoir si on ne m'a pas arnaqué de quelques centaines d'euros pendant les vacances d'été...
tu peux me répondre sur professeur.villon@gmail.com
Au secours ! - mazelpof (07-03-2009 00:38)
Si Khéops est assis, les casse-bonbons semblent hélas bien debout et moi je vais me coucher...
Le must - c'est quand meme (09-03-2009 14:02)
prof en prepa!
Alors - Achille (13-05-2009 15:57)
décote à 8b+?
Heu... - Anonymous (29-05-2009 16:08)
Je vais peut être m'avancer pour ledit censeur mais qu'il se présente est somme toute assez accessoire vu que ce ne peut être qu'un des admin du site (qui sont à priori solidaire), quand à nous montrer ce qui a été censuré... ça retire toute raison d'être à la censure !!
N'ouvrons pas la boite à pandore! - Anonymous (06-06-2009 17:45)
Dire du mal de quelqu'un provoque la mort de trois personnes :
- Celui dont on dit du mal
- Celui qui dis du mal
- Et celui qui écoute
La grimpe avant tout c'est le défi de soi et ce n'est pas pour défier les autres.
Censure - Nico4 (01-04-2008 15:48)
Je m'inquiète pour le jour où, dans 10 ou 15 ans, ma fille me demandera : "Papa, tu faisais quoi quand ils ont censuré la liberté d’expression sur Internet ?"
Je lui répondrais : Nul homme ne peut injustement censurer ou en condamner un autre, car, à la vérité, nul homme n'en connaît vraiment un autre.
Les impressions, c'est le cancer de l'objectivité et ce site en manque cruellement.

Messieurs les censeurs politiquement correct salut.
USA Rules! - Obama (27-02-2009 10:25)
ils sont où les grimpeurs français la?
... - pascal (27-02-2009 11:19)
et toi???? t'es ou au lieu de parler?
Bah au travail - Obama (27-02-2009 13:08)
On est pas tous profs
haha - georges (27-02-2009 20:13)
les bleausards se font mater sevère en ce moment ! 8c projet aux prises cassées soit disant impossible puis 8b+. heureusement qu'il y a les étrangers pour faire les vrais projets sans se pignoler et décoter le reste !! haha !
Obama - Moi (28-02-2009 20:57)
Si être prof a tant d'avantages et est si bien que cela, pourquoi ne fais-tu pas ce métier ??
reponse à "moi" - Obama (01-03-2009 03:39)
Cher moi,
je pense que vouloir être prof seulement pour profiter des avantages du métier est un très mauvais point de départ pour ce métier qu'il faut avant tout exercer par envie. Un prof est responsable vis à vis de ses élèves. Personnellement, je n'ai jamais ressenti l'envie de transmettre mon savoir, et je ne pense pas avoir la patience et être suffisament pédagogue pour faire un bon prof. Par ailleurs le métier que j'exerce m'a toujours attiré et correspond à mes envies.
Bref, je trouve ça malheureux qu'il y ait des gens qui envisagent l'enseignement à ta façon : c'est ce genre de profiteurs, très minoritaires, qui peuvent discréditer toute une profession.
cher obama - ... (01-03-2009 10:44)
Seulement c'est toi qui laisse des sous entendus.
Que veut dire "on n'est pas tous prof"? sinon de laisser entendre qu'il n'y a qu'eux qui peuvent bien grimper. Argumente, car je sens quand même une certaine amertume quand tu réponds à "moi".
Argumente encore ou au moins exprime le fond de ta pensée quand tu poses la question de savoir où sont les grimpeurs français.
Perso je ne vois pas le sens de ta question sauf une attaque gratuite sans intérêt.
le fond de ma lumineuse pensée - Obama (02-03-2009 10:57)
Chers moi et ...,

Ce que j'ai voulu dire se résume de la façon suivante : le métier de prof ne peut être exercé par n'importe qui, il faut avoir certaines qualités et une réelle motivation, sans quoi ce sont les élèves qui ont subiront les conséquences.

Néanmoins, et je dis ça sans animosité, prof est sans doute un des seuls métier qui permet par ailleurs de vraiment s'investir dans l'escalade et de grimper plusieurs fois par semaine ( faible volume horaires, vacances, etc)


Tout le problème vient de la question idiote de Pascal, qui me demande où je suis un vendredi à 10h du matin.

Ben facile ! - Fred (02-03-2009 11:28)
Il n'y a qu'à organiser une petite grève et on va les plier ces gros blocs ! Pour les revendications, on fait comme d'hab', on verra plus tard ce qui colle le mieux... C'est de l'humour bien sûr ...bien noir comme je l'aime :)
Ceci dit faut reconnaitre qu'en semaine, il y a énormément de profs sur les blocs.
Mouaimouai... - "fable volume horaire..." (02-03-2009 17:46)
Ne pas confondre "faible volume horaire" avec "faible volume horaire DEVANT LES ELEVES" ! Cela n'a rien a voir.
Les gens ont trop souvent a mon gout tendance a confondre les facilites d'organisation au niveau de l'emploi du temps avec le temps libre... Il y a toujours un moment ou il faut bosser a la maison !! (mais c'est vrai aue aund le prof bosse entre 20 et 24h, il n'y a personne pour le voir... !) :-(
et... - n@n (04-03-2009 20:43)
bon va falloir peut-être réexpliciter des choses sur les profs. certes c'est un tas de feignasses qui bossent 20h semaine, qui passent pour certains je dirai entre 5 et 10 heures par semaine à préparer leurs cours sans doute autant en copie (en histoire et philo en terminale je vous laisse imaginer le boulot à 30' la copie)... quand on fait bien le boulot y a des rv avec les parents entre ceux qui les demandent et ceux dont les enseignants ont besoin pour discuter de l'avenir de leurs têtes blondes...il y a des réunions diverses et variés le plus souvent le soir pour éviter que les parents du privé râlent parce que ça fait rater des cours et que le programme sera pas fini vous savez les même parents qui vont signer un mot expliquant que leur petit ne peut vraiment pas rester le vendredi car il faut partir ce jour là en vacances car c'est moins cher....mais là c'est pas grave pour son avenir s'il rate encore plus de cours).
je m'égare et je recentre un peu. pour certains profs et je pense que la majorité fait bien son boulot il y a entre 35 et 40 heures de boulot. j'entends déjà oui mais vous avez la sécurité de l'emploi. oui c'est indéniable.
vous avez 4 mois de vacances payés. faux la paie des enseignants est faite sur 10 mois (les mois d'été ne sont pas payés) et répartie ensuite sur 12.
oui mais vous avez pas de pression des consommateurs, de votre chef de service zélé et hystérique.
sur ce point c'est faux. ah oui c'est vrai: les élèves n'insultent jamais les profs, les administratifs, les personnels d'entretien (dans mon lycée où les collégiens sont servis par des dames de service qui apportent les plats à table, ils se jettent la nourriture à la figure, les verres, les couverts, insultent les dames de service "salope","va te faire baiser" j'en passe et des meilleurs. et là je parle d'un lycée dans une ville assez hupée, dans un bahut de bon niveau (en tout cas suffisamment pour que les parents dépendants d'un autre établissement cherchent à y mettre leur enfant). c'est vrai aussi qu'aucun prof ne s'est jamais fait menacer de mort, de représailles, reçu des objets divers et variés. je parle là des "usagers" les élèves. le ponpon revient parfois qui sont à l'image de leurs enfants et l'inverse est vrai. certains parents sont puants d'arrogance, de mauvaise foi... qui en font autant que leurs enfants parfois sur ce que j'ai décris plus haut.
j'oubliai on a pas de chef. c'est en partie vrai. le chef d'établissemnent est "primé" pour faire accepter des heures suppplémentaires à ses enseignants. j'omets de dire que généralement ces heures là sont le poste d'un prof qui a été supprimmé. ah oui réglementairement on n'est pas oligé d'en accepter plus d'une. officiellement oui. sauf que certains chefs d'établissements reçoivent des pries sur leur perf à savoir leur capacité à faire faire des heures sup à leurs profs. donc pour certains tous les moyens sont bons y compris au détriment des élèves. ex: un prof de français anime un atelier théa^tre pour apporter un plus culturel à ses élèves qui n'ont peut-être pas les moyens d'y accéder normalement. tout le monde est là pour dire que c'est bien...sauf que certains chefs n'hésitent pas à dire si vous n'acceptez pas ces heures, je vous supprimme votre atelier théa^tre. je précise que ce sont les élèves les plus lésés. je précise. ce type d'atelier est en dehors du temps scolaire donc en heures sup' et dure svt deux heures pour avoir le temps de faire des choses. mais vous n'êtes payés qu'une heure.

je vais venir sur un autre point qui m'énerve sur les heures supplémentaires. vous savez pourquoi le gouvernement cherchent à en imposer, au delà du slogan travailler plus pour gagner plus. tout simplement parce qu'en supprimmant une heure poste ils peuvent rémunéré 4 heures sup'.
autre précision sur nous qui sommes de gros privilégiés surpayés.
ex: je suis un prof qui a 25 ans d'ancienneté. je suis à l'échelon 8. je suis payé admettons 100 euros de l'heure (c'est juste pour les calculs je rêve là). un salarié du privé fait une heure sup' voit cette heure rémunérée 25% de plus. donc dans le privé il gagnerait avec cette heure 125 euros. ben dans le public on a des gestionnaires géniaux. on travaille plus pour gagner moins. l'heure sup' que fera ce prof lui est payé 80 euros soit 80% d'une heure normale. magnifique quel privilège.

j'en ai d'autres dans mes tiroirs mais je me suis bien étendu sur le cas des profs.
au fait qui a un treizième mois, une crèche d'entreprise, un comité d'entreprise pour partir moins cher, la possibilité de partir hors vacances scolaires pour payer ces vacances moins chères et avoir moins de monde...???


dans mon cas si je suis prof comme le disais un internaute plus haut, c'est avant tout par désir de pouvoir transmettre des connaissances aux élèves. j'adore ça c'est très gratifiant. cela dit je me suis engagé aussi en fonction de mon projet de vie et c'est vrai qu'avoir du temps pour soi (grimper ou tout autre atcivité) est un avantage indéniable de ce travail. cela dit se dégager du temps demande de l'organisation. je rappele qu'on a du travail hors de l'école.
en résumé, je n'envie pas les autres salariés, je n'échangerai ma place contre aucune autre mais ça me fout hors de moi de voir des gens qui méconaissent les choses dont ils parlent à propos des profs. certains véhiculent des clichés pour certains infondés.
les profs ne passent pas leur temps en forêt. peut-être plus que d'autres d'accord mais en sacrifiant d'autres choses.
désolé pour ce texte monolithique à souhait, décousus dans les propos, mais écrit à la va-vite.
sur ce je vais corriger quelques copies et préparer les cours de demain.
pour répndre au premier post - n@n (04-03-2009 20:49)
ils sont où les français?
certains sont peut-être aussi performant que leurs homolgues ricains mais ne le font pas forcément savoir. peut-être que les ricains ont des sponsors qui peuvent donner plus de moyens à leurs grimpeurs pour voyager, découvrir des sites, passer du temps à grimper ce qui fait indéniablement progresser. faudrait pas oublier que pendant une bonne quinzaine d'années les européens et les français en particulier ont trusté les podiums en compèt et les voies dures en falaise. y a plein de raisons à chercher. si si tu veux lances toi dans une thèse sur le recul de la performance et l'influence des grimpeurs français sur le milieu de l'escalade. quand tu auras soutenu ta thèse, tu seras docteur en socio du sport ou un truc du genre du bossera 10 heures, et tu pourras t'entraîner comme un dingue faire péter le 9a bloc le 9c falaise et remettre les grimpeurs français sur le devant de la scène. non mais!
oui - n@n (05-03-2009 11:17)
cher mr madelin,

je me doute bien que la pression est incomparablement plus forte à mesure que l'on travaille pour de très grosses structures qui brassent des enjeux financiers ou autres considérables.
simplement je voulais montrer quelques aspects qui me semblent méconnus. on est bien d'accord que nous ne sommes pas les plus à plaindre mais de grâce arrêter de nous faire passer pour des branleurs de base.
j'en connais dans le privé et dans des boîtes assez grosses qui sont particulièrement au courant des sderniers buzz sur internet comment? ben comme dis luigi ils glandent sur le net pendant leurs heures de bureau. si un prof bosse 20 heures devant élèves il bosse réellement 20 heures. faudrait faire le compte des pauses cigarettes, café, drague de la secrétaire du 3ème...
pour ceux qui se demandent je ne bosse pas je commence à Midi et finis à 20h au mieux (enviable hein?).
en résumé et j'arrêterai là, je ne me plains pas de mon sort qui est loin de ceux de milliers de salariés, mais je ne suis pas un privilégié qui de surcroit n'en rame pas une à son taf.
il paraît que le dernier répétiteur connu - ghb (28-05-2009 20:56)
est un gros mytho
C'est qui le dernier répétiteur connu? - Curieux (29-05-2009 11:22)
thomas willenberg - thomas (30-05-2009 19:44)
hd