La Daubé 7a Cuvier

Henri Heffinger
arête, réglettes, réta

Ancien n°9 rouge. Voie recotée depuis que des prises ont cassé.

  • Appréciation
  • 2,9 Étoiles
  • (70 au total)
  • Évaluation
  • 6c: 6,6%
  • 6c+: 13,2%
  • 7a: 77,6%
  • 7a+: 2,6%
  • (76 au total)
Auteur: Gilbert Joubert
Grimpeur: Valeriu Bacuta
Grimpeur: Filip Notebaert
Le mot "daubé" - Anonymous (27-11-2006 16:37)
Qu'est-ce que cela veut dire? Je suis anglais et je ne peux pas trouver ce mot dans aucun dictionnaire.
le sens de "daubé" - l'homme au t-shirt vert fluo (27-11-2006 16:48)
"daubé" est un adjectif qui signifie "avoir les avants bras dur comme des bouteilles" ou "être complètement vidé de son énergie" ou encore "ne plus pouvoir serrer les prises". En clair, tu es daubé quand tes muscles sont saturés en acide lactique. "daubé" est un mot qui fait partie du très riche language des grimpeurs. J'espère que t'as compris ;-)

Bye.
la daubé - littré (27-11-2006 18:12)
DAUBER
(dô-bé) v. a.

1°Frapper à coups de poing. Il a daubé vigoureusement celui qui l'avait insulté. 2°Fig. et familièrement, railler quelqu'un, mal parler de lui, l'injurier. Je les dauberai tant en toutes rencontres, qu'à la fin ils se rendront sages, MOL. Crit. de l'Éc. des f. 6. On m'a dit qu'on va le dauber, lui et toutes ses comédies, de la plus belle manière, MOL. Impromptu, 3. Dans les visites qui sont faites Le renard se dispense et se tient clos et coi ; Le loup en fait sa cour, daube au coucher du roi Son camarade absent.... LA FONT. Fabl. VIII, 3. À ce que je puis voir, vous daubez ma méthode, MONTFLEURY, Femme juge et partie, III, 2. Ridicule jamais ne fut si bien daubé, PIRON, Métrom. II, 1. Neutralement. Comme sur les maris accusés de souffrance Votre langue en tout temps a daubé d'importance, MOL. Éc. des f. I, 1. 3°Mettre en daube, faire une daube. 4°Se dauber, v. réfl. Se battre. Ces écoliers se sont bien daubés. XIIIe s. Papelart guilent moult de gent Por ce que daubé [garni] sont d'argent, Hist. de S. Leocade, ms. f° 31, dans LACURNE. XVIe s. Frere Jan le daubba tant et trestant que je le cuydoys mort, RAB. Garg. IV, 16. L'un ne cherche que la paix ; l'autre daube, espoussette et estrille en toutes façons, CHOLIÈRES, Contes, t. I, Matinée 8. XVIIe s. Un cavalier suedois, après qu'il lui eut [à Tilly] deschargé un coup de pistolet, lui dobba la teste du canon et faillit de l'assommer, le Soldat suédois, p. 80 (1633). Norm. dauber, prêter à usure ; génev. dauber, duper, tromper ; wallon, daubiner, taupiner, rosser ; angl. to daub, enduire, barbouiller ; de l'anc. allem. dubban, frapper, sens qui va avec toutes les significations, même celle de garnir, d'enduire ; car dubban est dans a-douber, qui, exprimant le coup donné au chevalier en l'armant, avait aussi pris le sens de munir, pourvoir. Dans les environs de Paris, on dit cela me daube, en parlant d'une douleur en un point du corps.
"daubé" : merci pour les explications ! - Anonymous (27-11-2006 19:27)
En anglais on dit "pumped" - ca veut dire avoir les bras gonflés : l'anglais des grimpeurs est aussi très riche.

J'habite en France et je trouve qui c'est relativement facile d'apprendre le francais de Maupassant, mais celui de la falaise est beaucoup plus élusif. Peut-être un dictionnaire pour les grimpeurs serait une idée pour cette excellente site ?

En passant je dois dire que j'ai essayé la Daubé pour la première fois il y a vingt ans et pour la dernière fois hier, toujours sans succès !
Attention !!!! - Anonymous (27-11-2006 19:44)
au contexte !!!
Quand cette voie a été nommée, il est peu probable que le sens de son nom ait été celui que Kermit lui attribue : dans les années 50 cette signification de "dauber" n'existait peut-être pas (je n'ai pas souvenir de l'utilisation de ce sens dans les bouquins alpins) . Le terme signifie plus sûrement "La moquée".
Par ailleurs, le français des bleusards m'a toujours inquiété... On ne dit pas l' "Angle à Jean-Luc" mais "L'angle de Jean-luc".
Ce qui m'emmène à penser que ce bloc a peut-être été ouvert par un certain Daubé, d'où l'absence de l'accord ;-)).
Faudra demander à Michel Libert !!
??? - l'homme au t-shirt vert fluo (27-11-2006 20:50)
Qui est-ce que tu taxes de Kermit?
Espèce de Bozo le clown... ;-)
découvert dans le Petit Larousse... - Anonymous (27-11-2006 20:56)
DAUBE (n.f.) Suisse. Fam. Idiote.

(sans accent, mais peut-être il y avait une erreur il y a longtemps qui dure jusqu'au maintenant. Au secours M. Libert !)
la daubé - littré (28-11-2006 11:05)
et si on lisait les post...
explication trouvé dans le littré déja indiqué plus haut:Dans les environs de Paris, on dit cela me daube, en parlant d'une douleur en un point du corps.
la daubé - Anonymous (28-11-2006 14:38)
Donc c'est quelqu'un qui est blessé ? Alors pourquoi "la daubé" et non "la daubée" ou "le daubé" ? Priez d'excuser mon francais si je me trompe.
A Bleau le mercredi aprem'... - Anonymous (28-11-2006 18:04)
... vous êtes sûrs de trouver Michel Libert !
La question de l'orthographe est effectivement un pb (ton français est bon, Axel, ne t'inquiète pas !!).
A Bleau le mercredi aprem' - Anonymous (28-11-2006 18:39)
Peut-être il pourrait me montrer comment on fait le bloc en plus !
A Bleau le mercredi aprem'... - Anonymous (28-11-2006 19:42)
... vous êtes sûrs de trouver Michel Libert !
La question de l'orthographe est effectivement un pb (ton français est bon, Axel, ne t'inquiète pas !!).
la daubé - valluet jean claude (30-11-2006 10:53)
Le grimpeur Henri Heffinger dit "le père Heffinger" était complètement vidé donc "daubé" lorsqu'il réussit ce passage qu'il nomma la (le) daubé, le féminin surement 1 erreur.
En 1967 à 70 ans il grimpait le circuit rouge du Cuvier.
Pour ne pas salir ses PA, il chaussait des sabots en bois pour aller de bloc en bloc.
il suggéra à Michel Libertle nom de l 'Abattoir pour ce passage .
Son fils Georges est l'ouvreur de la voie K2 N° 17 bis bleu avec la méthode morpho du coincement de la main gauche, cette voie est injustement nommée dans certains topos "le faux K".
Informations de Robert Paragot et de Michel Libert qui sont "sensibles au fait que desgrimpeurs s'intéressent ainsi à l'histoire des Anciens".
Cordialement
Jean Claude
Merci !!! - Anonymous (30-11-2006 14:27)
Excellent, j'en veux d'autres des comme ça !!!
Oui, oui !! - Anonymous (30-11-2006 17:17)
C'est super... On apprend des histoires bien sympa et qui font que la forêt est bien plus qu'un terrain de sport. C'est pour cela qu'on l'aime tant et depuis si longtemps (plus de 30 ans pour ma part mais avec des interruptions malheureusement assez fréquentes).
pouce ! - vieux de la vieille (30-11-2006 19:55)
Il n'y a pas de faute dans le nom. Le nom désigne la voie "qui daube" et non pas le daubé celui qui est fatigué. Il est vrai que donner un e aurait été convenable, mais les termes argotiques ne suivent pas nécessairement les rêgles de français, ils ont leur propre logique. L'épisode des sabots est assez connu. A l'époque on n'était pas serieux quand on grimpait, blaguer était de mise. Les sabots s'étaient pour rire.
et "Cuvier" vient-il du nom donné aux baignoires d'antan?? - Historique (30-11-2006 20:20)
Culture Bleau - vieux de la vieille (30-11-2006 22:00)
Nom donné en l'honneur du grand savant Georges Cuvier, père de la Paléontologie et de l'anatomie comparée. Un cuvier est une cuve à raisin utilisé pour les vendanges.
Tu n'aurais pas le ou les auteurs et la date à tout hasard? - svp svp (30-11-2006 22:39)
u - u (01-12-2006 01:36)
Si comment tu te nommes?
Ca te sembles important? - Ma poule (01-12-2006 08:08)
Ben! - vieux de la vieille (01-12-2006 21:27)
Oui, mon canard. J'aime bien savoir à qui je donne quelques choses ! On donne bien l'aumone à des inconnus, pourquoi pas un renseignement. J'ai lu cela dans un ouvrage de Jean Loiseau "Le massif de Fontainebleau". Edition : Vigot. Voilà mon poussin.
Merci pour l'info!! - T'es trop cool (01-12-2006 23:33)
La photo n'est pas la daubé... - Anonymous (25-10-2008 11:10)
Mais celle du 11 rouge, "le ligament gauche", il me semble
Bien vu , fil - Anonymous (25-10-2008 11:49)
La photo est bien celle du 11 rouge "le ligament gauche" et du n°16 bleu "le faux ligament"
C'est rectifié! (NDLR)
La Daubé, angle direct. Mais par la gauche? - Patrick (26-05-2011 12:09)
Bonjour,

Je fouille sur les topos que j\\\\\\\'ai mais je ne trouve pas ce que je cherche.
Il me semble que la Daubé est le bloc se faisant directement dans l\\\\\\\'angle voire très légèrement sur la droite (avec la main gauche sur la réglette un peu plate) mais comment s\\\\\\\'appelle le passage légèrement sur la gauche (et sa cotation)? La même réglette de l\\\\\\\'angle pour le départ mais main droite puis main gauche légèrement à gauche pour relancer main gauche plus à gauche. Ramener main droite légèrement verticale et en pincette sur la réglette tenue main gauche précédemment.
Adhérence pied gauche et lever son pied droit en pointe très haut ( 1ère prise main droite dans l\\\\\\\'angle) pour s\\\\\\\'assoir dessus et se relever.
Merci de votre aide.
The word "daubé" - Anonymous (27-11-2006 16:37)
What this word mean?
racines - colombes (30-11-2006 17:45)
merci pour cette histoire et d'intervenir sur ce forum, je
trouve que les grimpeurs actuels ont perdu ou ne connaissent pas la riche histoire de bleau, ils manquent de racines et cela se sent dans leurs commentaires et "découvertes" de blocs

A quand une histoire de bleau ?